Rechercher
  • Virginie Prokopowicz

Entre Deux EAUX// Raphaël Maman - Virginie Prokopowicz

Vernissage samedi 4 juin à 18h au Prieuré de Pont- Loup // In situ

10 rue du peintre Sisley 77250 Moret Loing et Orvanne


Au plaisir de vous y retrouver!


Dossier de presse :

Dossier de presse_Entre deux eaux MODIF net
.pdf
Download PDF • 2.08MB

Exposition en lien : Dépaysages sonores

Vendredi 3 juin à 17h à la médiathèque


Faire signe. Raviver la conscience des bouleversements intérieurs que peuvent provoquer les livres, ou plutôt la lecture, dans nos vies : telle est l'ambition de l'exposition Dépaysages sonores. L'idée a naturellement germé entre les rayonnages d'une médiathèque. La médiathèque, sas intime et accessible à tous. La lecture nous projette ici et ailleurs, injecte la poésie dans notre quotidien. Point et contrepoint de notre réalité. Non pas à côté, mais au dedans : la poésie de plain-pied dans la vie.

Voilà ce que chuchote au visiteur l'exposition Dépaysages sonores. Elle célèbre aussi les liens tissés entre la médiathèque et les personnes qui la fréquentent. Une vingtaine d'entre elles ont choisi un livre dont elles ont lu des extraits à voix haute. Ces séances enregistrées ont été confiées à Jean-Yves Sellin. L'artiste a plongé ces textes dans des sons captés dans la médiathèque pour composer des vignettes sonores.

Lecture, relecture... tout est interprétation. Dans l'univers de Jean-Yves Sellin, les sons familiers sont passés au miroir déformant de la poésie. La sensation de dépaysement provoquée par cette réalité qui ne se laisse pas saisir n'en est que plus troublante. Sur ce terrain propice au vagabondage, les textes à l'oralité renouvelée invitent à la déambulation.

L'exposition suggère un parcours, jalonné par les photographies exposées dans la médiathèque et dans le parc qui la prolonge. Sur les portraits de lecteurs réalisés par Hermine Tissot et Gabriel Omnès, le livre se substitue au masque qui a claquemuré notre visage pendant deux ans, chassant ce symbole de distance et d'incommunicabilité. Les regards mis en valeur par ce dispositif laissent deviner le monologue intime des lectrices et lecteurs. Intérieur, extérieur, frontières poreuses et jeux de reflets : l'exposition proposée par Claire Gillardot et Hermine Tissot, avec la contribution de l'association Le Mur, est un signe adressé à tous.



12 vues0 commentaire