ABOUT 

Virginie Prokopowicz 

Artiste française née en 1969

Vit et travaille à Moret-sur-Loing (77)

Virginie Prokopowicz puise dans ses origines et son histoire familiale les lignes de force de son travail basé sur la mémoire. L'enfermement physiques et psychologiques, la guerre et ses traces : autant d'objets de mémoire dont elle organise la présence ou l’absence dans ses installations et ses tableaux.

Son travail se caractérise par l'utilisation de matériaux bruts et de construction, acier, plexi, bois, béton qu'elle transfigure aussi dans des installations In situ. Un travail singulier et minimal centré sur les formes, et leurs rapports à l'espace, où les lignes qui traversent le vide sont les Reines, jouant un rôle fondamental sur la composition et le rythme. Elle creuse, vide, entrave, empêche, emprisonne les matières. 

Souvent dans des tons de gris, noir, Virginie Prokopowicz sculpte ses dernières peintures avec du béton teinté dans la masse comme un architecte... Ses références sont multiples et inclues évidemment le suprématisme, le Bauhaus, et de l'art moderne.

Drawing upon her origins and family history, Virginie Prokopowicz derives the principal lines of her work, focused on memory. War, confinement, memories of bodies and minds: the multiple objects of memory organized by their presence or absence in her installations and her paintings. Her work is characterized by the use of raw materials and materials of construction, iron, plexiglass, concrete, wood, which are transfigured in in situ installations. It is a singular and minimal work centered upon forms and their relationship to space, where the lines which cross the void and space are the queens, playing a fundamental role in composition and rhythm.

Often in gray-black tones, Virginie Prokopowicz sculpts her most recent paintings with concrete in the manner of an architect. Her references are multiple and include suprematism, modern art and the Bauhaus.